Vous êtes ici : Accueil > Actu-Edu > CE QUE PENSE LE NOUVEAU MINISTRE SUR...
Publié : 7 juin

CE QUE PENSE LE NOUVEAU MINISTRE SUR...

Extraits de l’US N° 770 du 20 mai 2017

... le statut


Faudrait-il aller jusqu'à changer le statut des enseignants en proposant aux nouveaux professeurs des contrats de travail de droit privé ?
« Pourquoi pas, même s'il ne faut pas commencer par cela. Il faut d'abord établir des habitudes de travail en équipe et, ensuite, offrir à ces équipes la liberté de définir les règles du jeu au sein de l’école ou de l’établissement. Il faut déconcentrer, procéder par expérimentation. Cela fait partie de la méthodologie de la réforme. »
                                                    L'Express, janvier 2017

... l'autonomie


« L’idée est d’avoir un volume horaire garanti à l’échelle nationale en français et en mathématiques et fonctionner ensuite en laissant une autonomie accrue aux équipes pédagogiques pour fixer elles-mêmes la dotation horaire pour les autres matières et mettre en place un vrai projet d’établissement. Cette grande liberté peut aller jusqu’au recrutement des professeurs. L’idéal à terme est que le chef d’établissement recrute lui-même ses professeurs certifiés sur la base du projet qu’il souhaite mener. Cela signifie aussi que les ressources humaines doivent être gérées à l’échelle locale, aux antipodes de la gestion “par ordinateur” d’aujourd’hui. »
                                                     L'Express, janvier 2017

... le bac


« Non, il ne faut pas le supprimer. C’est la dernière institution nationale qui nous reste depuis la suppression du service militaire. En revanche, il faut le faire évoluer pour qu’il soit à la fois plus fin et plus musclé. L’épreuve finale pourrait ne concerner que quatre matières, dont le français et les mathématiques. Toutes les autres feraient l’objet d’un contrôle continu. »
                                                    L’Express, janvier 2017