Vous êtes ici : Accueil > Informations > FPMA MOUVEMENT INTRA DU 12 JUIN
Publié : 14 juin 2014

FPMA MOUVEMENT INTRA DU 12 JUIN

COMPTE RENDU

1- LES AFFECTATIONS

Les commissaires paritaires du SNES ont, au préalable, déploré les conditions dans lesquelles cette FPMA a pu être préparée. Les délais très serrés, à la suite du Bug informatique qui a poussé au report de la CAPA, ont entrainé plusieurs dysfonctionnements :

- Transmission tardive et chaotique des documents de travail et des convocations, ce qui complique considérablement notre travail de vérification.

- Non prise en compte des corrections de barèmes actées lors du groupe de travail, il a donc fallu à nouveau rectifier les erreurs.

- Apparition de deux nouveaux cas « handicap » sur lesquels nous n’avons pas été consultés. Heureusement ces bonifications n’ont pas eu d’influence sur les affectations.

Nos propositions ont toutes pour objectif d’optimiser le mouvement dans le respect des barèmes et des vœux. Nous déplorons la perte de temps et d’énergie à faire œuvre de pédagogie tant auprès de l’administration qu’auprès de certaines organisations syndicales qui par manque de maitrise ou de préparation ont eu du mal à suivre notre démarche.

En Lettres classiques : nous avons permis à une candidate de muter sur son vœu 1.

En Sciences physiques : nous avons amélioré l’affectation de deux collègues en effectuant ce que l’on appelle « une intra ville ».

En SVT : nous avons dû « batailler » pour que soit explicitée et appliquée la règle en cas d’égalité de barème entre un vœu large et un vœu établissement.

Mais l’essentiel des modifications a concerné les Lettres modernes où plusieurs corrections ont obligé à reconstituer des chaines le plus souvent manuellement.

Bilan : le mouvement est relativement fluide et dans des matières problématiques comme la Technologie et l’Espagnol, les années précédentes, on constate une nette amélioration.

54 % des collègues obtiennent leur vœu 1.

Il reste beaucoup de postes vacants en Lettres et en Histoire-Géographie et le déséquilibre, île de Cayenne / Ouest s’accroît.

2- QUESTIONS DIVERSES

STAGIAIRES : L’administration nous présente les deux profils de stagiaires pour la rentrée 2014 :

-  Ceux qui ont une expérience de moins d’un an et demi seront formés par l’ESPE et seront affectés à mi-temps dans un établissement.

-  Ceux qui ont une expérience de plus d’un an et demi ne bénéficieront pas de décharge et auront une formation « adaptée », quel que soit le concours de recrutement.

Le doyen explique qu’il sera demandé aux Chefs d’établissement de libérer ces collègues le vendredi.

Le SNES rappelle que leur formation doit être sur leur temps de service et pas en sus. Pour le moment rien n’est arrêté.

-  Pour les affectations des berceaux seront gelés avant l’affectation des non titulaires et les situations personnelles seront prises en compte dans la mesure du possible.

-  Deux journées d’accueil sont prévues pour tous les stagiaires. (avant la prérentrée, donc entre le 25 et le 31 août, dates non encore définies).

ISE Mayotte : les collègues mutés à Mayotte et qui déposent leur demande d’ISE à la DAGL s’entendent dire qu’il faudra leur PV d’installation, retardant ainsi le versement de l’indemnité. L’administration affirme que cela leur ait demandé par la TPG.

Nous déplorons ce changement de règle qui, à aucun moment, n’a été notifié aux collègues. Le DRH s’engage avec le SG à intervenir auprès de la TPG.

Détachés : Des collègues ont été lésés dans le traitement de leur demande par l’arrivée hors délais, à la DPE 2, de leur dossier. Pourtant ces collègues avaient déposé les documents dans leur circonscription en temps et en heure (bordereau de transmission faisant foi). Le doyen propose des améliorations pour l’année prochaine mais rien n’est envisagé pour ces collègues lésés dès cette année.

Commission de réajustement : Elle aura lieu vers le 25 juin.